Initiatives citoyennes Fann Amitié Point E ICI email : contact@sencitoyens.com

INITIATIVES CITOYENNES FAP

MANIFESTE POUR L’EMERGENCE CITOYENNE

PAR UNE SYNERGIE DES COMPETENCES

LI GNOU MOM DO TOU GNOU KO DENKANE

Vivre ensemble, mieux travailler et participer à la base au développement national

1.     La situation et les enjeux:

Aujourd’hui dans le contexte d’une société sénégalaise en profonde mutation, il y a urgence et nécessité de renouer avec le culte du travail et de l’intégrité morale, de la citoyenneté et de la transparence, de la communication dans notre chère commune de : FANN –POINT-E – AMITIE. Notre ambition est de fédérer toutes les forces vives de notre commune et susciter chez les populations un engouement à l’action publique pour le bien de toute la communauté. L’objectif principal de notre action est de  mobiliser la participation des populations dans la gestion de leur cité en  jouant sur les solidarités traditionnelles d’appartenance commune à un terroir. Notre action s’adresse aux résidant de cette la commune de FANN-POINT E – AMITIE dans un but participatif et collectif.

La commune territoire résidentiel depuis l’indépendance, a vu son territoire se dégrader au fil du temps et a perdu son lustre d’antan (urbanisation non structurée, manque de vision à long terme, absence de plan d’infrastructure adapté …).

Cette dégradation doit nous pousser à nous aligner, nous les résidant derrière un plan  commun répondant à nos attentes afin d’essayer de rattraper le retard observé par rapport à d’autres communes naissantes et de créer ainsi les meilleures conditions pour construire et progresser dans la réalisation du bien être des populations.

En effet l’enjeu est de taille et d’une grande importance pour l’avenir de notre cité, longtemps habitué à une vie sociale stable, calme et paisible.

Notre mouvement citoyen incarne le sens de l’éthique et du devoir en redonnant confiance aux résidents de la commune, surtout en ces moments difficiles et d’incertitudes pour notre avenir et à fédérer tous les citoyens sans exclusion, pour construire une nouvelle commune sous l’auspice d’une bonne gouvernance et une démocratie active et participative engagée.

L’objectif étant de propulser, la commune à un niveau élevé, l’avancement social, culturel, économique et spirituel des populations de la commune et d’en faire un modèle de référence au niveau régional et national.

2.    Les objectifs généraux

S’appuyer, sur une équipe compétente et unie composée de femmes et d’hommes dont le but principal est de servir la commune sans intérêt ni personnel ni partisan sous l’impulsion d’un leadership naturel, charismatique et responsable. Il convient donc que toutes celles et tous ceux qui sont pour le changement et l’émergence de nouvelles valeurs d’unir leurs efforts pour répondre à la demande des populations locales.

Un comité d’initiatives sera mis en place à cet effet pour diriger, coordonner, restaurer les valeurs humaines et communiquer sur tous les secteurs essentiels à créer et à maintenir les activités de développement source de cette large motivation de nos concitoyens.

Enfin, Nous lançons le concept NA SI GNEP DIAP qui est un appel à une mobilisation sans précédent dans la commune pour que tous ensemble nous travaillons pour l’amélioration de notre esprit de solidarité et notre bien-être.

3.    Un tel projet doit être imaginé avec la plus large participation de la population et des acteurs de la société civile (associations, entreprises, administrations) selon les principes du développement durable, harmonieusement réfléchis.  Ainsi, l’objectif global de ce mouvement citoyen est d’améliorer le bien-être des résidents tenant compte des aspects économiques, sociaux-culturels et environnementaux. Les Objectifs spécifiques du mouvement :

OS 3.1 Création d’une plateforme d’échanges entre les résidents de la commune : c’est un cadre participatif et inclusif de concertation, d’échanges et de prises de décision sur les questions de citoyenneté et de développement durable de notre commune ;

OS 3.2 Election d’un bureau de coordination des actions et disposant d’un organigramme.  Chaque niveau de cet organigramme devra disposer d’une équipe avec à sa tête un représentant dans le bureau de coordination. Ces équipes seront organisées en commissions selon des prérogatives bien définies. Le bureau sera mandaté pour une durée déterminée;

OS 3.3 Le bureau de coordination aura la charge de mobiliser toutes les sensibilités sociales et compétences autour de la définition d’un projet de société à moyen et long terme pour notre commune. Ces ressources seront réparties au sein de ses équipes constituantes chaque niveau de l’organigramme ;

OS 3.4 Le mouvement recherchera les voies et moyens de financements des différents projets de la commune ;

OS 3.5Renforcer les capacités de toutes les parties prenantes au développement de notre commune à l’approche citoyenne et aux concepts de développement durable

 

OS 3.6 Développer des outils de suivi et d’évaluation de la mise oeuvre du projet de société de notre commune.

4.   Les résultats attendus

R3.1 Des réunions régulièrement organisés sont tenues. Le chronogramme de ces réunions est préalablement communiqué par courriel ou par sms pour les personnes ne disposant pas d’adresse courriel (entre 15jours à 1 mois en avance de la date de réunion) ;

R3.2 L’organigramme permet la bonne exécution des activités du projet et le travail des commissions est effectif ;

R3.3 Le projet de la commune devra être validé par les commissions. La procédure du déroulement des activités est bien assimilée par l’ensemble des membres des commissions. Ainsi, les commissions communiquent régulièrement avec le bureau exécutif par le biais de leur représentant dans l’organigramme. Les contraintes rencontrées par les commissions sont très rapidement communiquées au bureau exécutif ;

R3.4 La recherche de source de financement est en réalité une activité transversale à toutes les commissions et à tous les membres du mouvement. Néanmoins, la formulation des demandes est centralisée au niveau du bureau exécutif pour coordonner les demandes de financements.

R3.5 . le renforcement des capacités des populations permettra d’obtenir les résultats suivants :

                 des citoyens autonomes comprenant et respectant les lois, capables de se donner des règles et d’adopter des comportements responsables vis-à-vis (1) d’eux mêmes et des autres (éducation aux droits humains, à la santé, à la paix, à la solidarité, au respect de la différence) et (2) de l’environnement (éducation pour un développement durable, écocitoyenneté) ;

• des citoyens capables de réflexion et discernement sur les questions d’actualités et de développement ;

• des citoyens capables de s’engager et de prendre des initiatives ;

• des citoyens conscients des enjeux nationaux, régionaux et locaux par une éducation à la culture de la planification et du suivi évaluation

• des citoyens qui développent un sentiment d’appartenance au territoire et à la communauté

 • des citoyens actifs ayant des comportements responsables et transférant leur apprentissage à son milieu ;

• des citoyens informés et responsables, participant à la vie du quartier, de la communauté et au processus de prise de décision.

R3.6 Les résultats du niveau de réalisations des projets de la commune sont régulièrement suivis, évalués et partagés. Des rapports annuels (morals et financiers) devront être régulièrement produits et communiqués.

 

5.    Nos cibles

· Les Habitants de la commune sans distinction ou toutes autres personnes ayant

un lien avec nos cités:

· Les sénégalais de la Diaspora : pour la création de canaux d’échanges et capitaliser le portefeuille relationnel des membres de la commune.

· Les acteurs politiques et économiques locaux : PME, ONG, Associations Professionnelles (Artisans, acteurs du secteur informel …), les syndicats, le Patronat, les autorités publiques, les élus et l’administration, les presses

· Les associations qui représentent et défendent les intérêts des habitants de la commune et toutes les associations citoyennes

· Les associations des jeunes et des femmes et les responsables de quartier

· Les autorités religieuses et coutumières

Les acteurs de la citoyenneté et du développement

5) Le bureau du comité exécutif

- Le bureau exécutif (Présidence, secrétariat général, Trésorier)

- Les commissions

- Cellule relations (actions publiques et de proximité locale)

- Cellule scientifique (réflexion, communication, recherche et développement)

- Cellule Réseautage et de Partenariats

- Cellule Finances (Financements, Gestion du Budget et Trésorerie)

- Cellule Projets (étude, suivi, évaluation)

- Cellule Technique et opérationnelle (planification et exécution des travaux,

matériel)

- Cellule Education et Encadrement des jeunes

- Cellule de la formation, de l’emploi et des ressources humaines

- Cellule santé, hygiène et actions sociales

- Cellule sport, arts et culture (associations de la jeunesse)

- Cellule de la qualité et de l’environnement

- Cellule surveillance et sécurité

6) Les secteurs d’investissements prioritaires :

- Santé, Hygiène et environnement (qualité de vie des populations, gestion de l’environnement, dispensaire, des caravanes bénévoles de consultations médicales, organisation des campagnes de plantation, réglementation des coupes d’arbres si nécessaire, communication des travaux ou chantiers prévus dans la commune)

- Education et Apprentissage professionnel (bourses, encadrements formations organisés par des benévoles)

- Insertion professionnelle, emplois et création d’entreprises (opportunités de poste communiquées, encadrement et orientation des jeunes entrepreneurs)

- Financements et crédits des GIE, des projets et des associations (informations partagées sur des opportunités de financement)

- Sécurité des populations (éclairage publique, signalisation visible des chantiers ou des trous sur la voie publique, signalisation des passages piétons)

- Travaux d’urbanisations et d’assainissements (en concertation avec les tutelles)

- Equiper la commune d’un corbillard  et organiser la gestion de son utilisation par les habitants de la commune (location forfaitaire ou gratuite selon les moyens de l’association).

- Organisation de sessions d’éducation civique pour adultes, jeunes et enfants.

- Organisations de sessions de formations pour les femmes (sensibilisation à l’éducation des enfants et à l’hygiène alimentaire)

- Organisation de colonies de vacances, des activités para-scolaires…